LA MEDITATION ET D’AUTRES EXERCICES D‘ACTIVATION

yoga

Il existe différentes techniques pour stimuler ou ouvrir le troisième œil. Pour moi, la méditation est ce qui m’aide à me retrouver et à m’ancrer dans l’instant. C’est la meilleure façon pour moi de me concentrer pleinement sur mon œil intérieur, de l’ouvrir et de le renforcer. Dans ce qui suit, je vais donc t’expliquer cette technique et je vais te donner quelques exercices en plus pour la route.

Dans cet article de la section yoga, nous examinons toutes les informations nécessaires de ce sujet-la. Restez avec presence-psy.

DIRIGER LES YEUX VERS LE HAUT

Cet exercice est tiré du Kundalini Yoga. Outre les postures du corps, la position des doigts et le comportement général, différentes directions du regard sont utilisées pour activer certains chakras et certaines zones du corps. Au chakra frontal, c’est-à-dire au troisième œil, est associé un regard dirigé vers le haut. C’est un exercice très simple qui a un effet impressionnant.

Pour cela, prends ta position habituelle de méditation dans un endroit calme. Tu peux également faire cet exercice le soir en position couchée ou dans ton lit. Maintenant, ferme les yeux et oriente ton regard vers le haut, vers le point entre tes sourcils. Tes yeux ne doivent pas se crisper. Détends-toi.

Maintenant, dirige ton attention vers ton œil intérieur. Maintiens l’orientation du regard. Après un certain temps de relaxation plus profonde, tu seras peut-être en mesure de voir des couleurs et des formes. Tu verras peut-être aussi des images qui clignotent et disparaissent pendant un court instant. Observe ces impressions. Essaye de ne pas influencer ce que tu vois devant ton œil intérieur. Laisse simplement tout aller et venir.

yoga 2

Peu importe si tu ne vois que du noir. Continue à le regarder et plonge-toi dedans. Plus tu te concentres sur le noir, plus tu es susceptible d’y percevoir des structures et des formes. Il peut s’agir de petits points, de cercles ou d’un mélange des deux. Quoi que tu voies, plus tu pratiqueras cet exercice et découvriras ton œil intérieur, plus tu le reconnaîtras et plus il sera stimulant.

Cet exercice peut également être fait dans la vie de tous les jours et avec les yeux ouverts pour stimuler l’ouverture du troisième œil. Mais ne te surmène pas. L’épuisement se manifestera par des maux de tête et un sentiment de pression. Ne fais cet exercice que si tu te sens bien et écoute tout ton corps.

Lire la suite: MEDITATION, YOGA ET TROISIEME OEIL

L’ESPACE VIDE

Il s’agit ici de la perception de l’espace vide. La médiation est très efficace pour stimuler la vision du troisième œil. Tu deviendras plus réceptif à cette « certaine vision » et apprendras également à gérer de nouvelles impressions visuelles.

Retourne à ta position habituelle de méditation et détends-toi en suivant ta respiration les yeux fermés. Lorsque tu as atteint un état de calme, ouvre les yeux et regarde dans le vide qui se trouve devant toi. Laisse tes yeux libres dans l’orbite et évite toute tension de tes muscles (faciaux).

Si tu pratiques cet exercice dans une pièce, ton attention ne doit pas se porter sur le mur, mais sur l’espace entre toi et le mur. Cet exercice se conjugue aussi parfaitement avec un point de vue sur le ciel ou la nature.

Au début, il peut t’être difficile de trouver un point de repère dans un espace vide. Tu peux alors utiliser un objet de ton choix comme aide. Cela peut être n’importe quoi, une feuille, un chiffre, une lettre, une image, un objet ou quelque chose de similaire. Cet objet te permettra alors de focaliser plus facilement ton attention sur quelque chose d’extérieur. Une fois que tu y arrives bien, tu peux essayer sans l’objet.

Lors de cet exercice, veille à ne pas te concentrer sur un point fixe. Laisse tes yeux vagabonder librement et de manière détendue afin que l’arrière-plan soit légèrement flou.

VISUALISER ET RESSENTIR

Lors de la visualisation, certaines pensées imaginaires provoquent des changements dans le corps et l’esprit. La visualisation est principalement utilisée pour l’auto-guérison et constitue donc également un excellent outil pour décalcifier la glande pinéale et ouvrir le troisième œil.

La technique de visualisation et de ressenti peut être appliquée à la zone du front qui se trouve légèrement au-dessus du centre des sourcils et à la glande pinéale dans le cerveau.

La technique de visualisation

Adopte une position avec laquelle tu te sens à l’aise. Peu importe que tu fasses l’exercice en position assise ou couchée.

Ferme tes yeux et détends-toi. Inspire et expire consciemment. Laisse tous les problèmes quotidiens derrière toi. Lorsque tu es calme et détendu, porte ton attention sur la région du front ou de la glande pinéale. Prends un peu de temps pour cela jusqu’à ce que tu ressentes distinctement la zone. Ensuite, visualise une énergie lumineuse dans la zone sélectionnée sous la forme d’une boule de lumière. Concentre-toi complètement sur la sphère brillante et ressens sa puissance. Perçois-la avec le plus de sens possible et implique-toi-y complètement.

Au cours de cet exercice, il est possible qu’une tension s’accumule dans ta tête, qui s’intensifie peu à peu. Cette pression est due à la mobilisation de l’énergie, il ne faut donc pas en faire trop. Termine l’exercice dès que la pression devient inconfortable ou que tu te sens fatigué.

Lire la suite: Perte de poids grâce au Yoga

Ressentir la glande pinéale

L’avantage de la technique du ressenti est que tu peux toujours l’utiliser, car il s’agit en fait uniquement de ressentir la zone souhaitée. Porte ainsi ton attention à l’intérieur de ta tête et sens la glande pinéale au milieu de ton cerveau. Maintiens cette attention légère afin de la ressentir en permanence.

Tu n’as pas besoin de visualiser quoi que ce soit ou de la ressentir avec une intensité particulière

– ressens-la juste avec la conscience normale de ton corps.

Le simple fait de ressentir et de prêter une légère attention à la glande pinéale permet de la stimuler et de libérer de l’énergie.

source: www.nytimes.com

André Briend

André Briend is a French pediatric nutritionist best known for his 1996 co-formulation of Plumpy'nut, a Ready-to-Use Therapeutic Food (RUTF), with Dr. Mark Manary.[1] Starting in 1994, Briend, who at the time worked at Institut de recherche pour le développement, worked with Michel Lescanne to develop variants of renutrition products in solid form. At the time, the WHO-recommended diet for the treatment of severe malnutrition required clean water, a commodity only available in hospitals in most developing countries. These trial products were ultimately discarded for not meeting the requirements of good shelf-life, pleasant taste, or logistic simplicity.[1] In 1996, inspired by a jar of chocolate spread which had a similar composition of proteins, energy, and lipids as the diet recommended by the WHO, Briend came up with the idea of replacing part of the dry skim milk in the existing recipe with peanut butter and eventually created Plumpy'nut.[2] Briend also served as a medical officer for the Department of Child & Adolescent Health and Development at the World Health Organization.[3]

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *