Le principe du régime Sirt Food

  • regim
  • regime 2

Le régime Sirtfood, également appelé « régime Sirt », repose sur un principe clé : comme le régime Low Carb (pauvre en glucides), on privilégie une alimentation riche en protéines. Mais attention, il ne faut pas sauter sur la première côte de bœuf, mais bien choisir sa nourriture. Car les protéines dont il est ici question ne sont pas n’importe lesquelles, ce sont des sirtuines, que les créateurs du régime Sirtfood appellent volontiers « les gènes de la minceur ». Selon eux, une alimentation riche en sirtuines, associée à un régime hypocalorique, favoriserait la perte de poids, voire renforcerait le système immunitaire.

Dans cet article de la section Propriétés alimentaires, nous examinons toutes les informations nécessaires de ce sujet-la. Restez avec presence-psy.

Le principe du régime Sirt Food

L’action des sirtuines
Les sirtuines sont en effet un groupe de protéines à action spécifique, observée notamment pour leurs propriétés anti-âge, car elles agissent sur la protection cellulaire. Aidan Goggins et Glen Metten ont basé leur régime sur l’observation que les sirtuines sont activées lorsque vous consommez moins de calories.

regime

Et en tant que protéine, les sirtuines aident à maintenir la masse musculaire et… on pense également qu’elles ont un effet brûle-graisse. Pourquoi utiliser le conditionnel ici ? Car cet effet brûle-graisse souffre encore d’un manque de preuves solides. Elle aurait été observée sur des rongeurs mais aucune étude sérieuse ne permet d’appliquer cette croyance au corps humain.
De plus, on pense que les sirtuines jouent un rôle dans la réduction du stress, et comme toutes les protéines, elles ont un effet satiétogène, ce qui signifie qu’un régime protéiné aide à réduire les fringales. Intéressant, lorsqu’il faut réduire drastiquement ses apports alimentaires comme le recommande le régime Sirfood.

lire la suite: Vers le jeûne intermittent

Alors s’agit-il simplement de manger principalement des aliments riches en protéines ? Evidemment, non ! Car il faut s’assurer non seulement de la qualité (donc d’une alimentation choisie) mais aussi de la quantité de ce que l’on mange.
Concernant l’apport calorique, le régime “sirt” est structuré en trois phases.

PHASE 1 (du jour 1 au jour 3), nous ne consommons que 1000 kcal, sous forme de trois jus verts et d’un repas principal. Bien sûr, seuls les aliments qui contiennent beaucoup de sirtuines finissent dans l’assiette. Dans les jus, on retrouve évidemment des aliments connus pour être riches en sirtuines comme la roquette, le céleri, le persil ou encore les pommes.
PHASE 2 : l’apport calorique est augmenté à 1500 kcal. Au quotidien, nous consommons deux jus verts et deux repas principaux. Cette phase est maintenue jusqu’à ce que le poids cible soit atteint.
PHASE 3 : la dernière phase du régime Sirtfood consiste à stabiliser le poids atteint, mais on ne dépasse pas un apport calorique journalier d’environ 1800 kcal. Bien sûr, de nombreux aliments “sirt” sont toujours au menu ici, mais d’autres aliments sont lentement réintroduits dans leurs menus, pour réhabituer le corps.
Important : La troisième phase peut être maintenue aussi longtemps que vous le souhaitez, selon vos goûts. Sur le long terme, il est essentiel de veiller à modifier ses habitudes alimentaires pour s’assurer de manger sainement, en prenant soin de consommer de bonnes sources de protéines.

lire la suite: Le magicien des graisses

Aliments riches en sirtuines
Malheureusement, la liste des aliments riches en sirtuines n’est pas aussi longue qu’on le souhaiterait. Cependant, réjouissez-vous, il comprend le chocolat noir et le vin rouge, qui ont fait la renommée du régime Sirtfood.

Remarque : le chocolat noir doit avoir une teneur en cacao d’au moins 85 %. Quant au vin rouge, oui il contient des sirtuines mais pas au point de justifier sa consommation festive : la modération reste un maître mot. Pourquoi? Parce que le vin contient des glucides et que l’alcool peut également paralyser le métabolisme et ralentir la perte de graisse.

source: https://www.healthline.com

André Briend

André Briend is a French pediatric nutritionist best known for his 1996 co-formulation of Plumpy'nut, a Ready-to-Use Therapeutic Food (RUTF), with Dr. Mark Manary.[1] Starting in 1994, Briend, who at the time worked at Institut de recherche pour le développement, worked with Michel Lescanne to develop variants of renutrition products in solid form. At the time, the WHO-recommended diet for the treatment of severe malnutrition required clean water, a commodity only available in hospitals in most developing countries. These trial products were ultimately discarded for not meeting the requirements of good shelf-life, pleasant taste, or logistic simplicity.[1] In 1996, inspired by a jar of chocolate spread which had a similar composition of proteins, energy, and lipids as the diet recommended by the WHO, Briend came up with the idea of replacing part of the dry skim milk in the existing recipe with peanut butter and eventually created Plumpy'nut.[2] Briend also served as a medical officer for the Department of Child & Adolescent Health and Development at the World Health Organization.[3]

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *