LE TROISIÈME ŒIL CHEZ LES ENFANTS

pineal

Dr. Swami Karmananda Saraswati dit dans la revue « Yoga Magazine Vol. XVII No. 3 », parue en mars 1979 :          « De nombreux enfants peuvent faire de la « magie » sans effort. Ils possèdent des « siddhis », ce sont des capacités physiques qui sont en relation avec l’éveil du chakra Ajna. Les enfants sont souvent hautement intuitifs, ils sont capables de regarder dans le passé ou bien ils voient ce que leurs parents pensent. Ils ont des capacités extraordinaires qui leur permettent de voir la réalité derrière l’apparence extérieure. Cette capacité est si puissante qu’il est difficile de tromper ou de mentir à un enfant. »Te souviens-tu de ton enfance et de ta perception de cette période ? Peut-être qu’une situation te revient à l’esprit où tu as perçu quelque chose que tes parents ou tes tuteurs n’ont pas saisi ou qui faisait uniquement partie de ton monde sans que les autres puissent y avoir accès.Ces facultés sont présentes chez les enfants parce que leur glande pinéale fonctionne encore très bien et parce qu’elle est encore en mesure de transformer suffisamment de sérotonine en mélatonine. Il est connu que baisser son taux de sérotonine ouvre la voie à d’autres niveaux de conscience. Une production de mélatonine réduite est en lien avec l’augmentation de la concentration de sérotonine dans le cerveau. Ceci ferme la porte du monde, élargi par la perception intuitive. Malheureusement, cette porte reste souvent fermée jusqu’à la fin de notre vie.

La bonne nouvelle est que nous sommes en mesure de rouvrir cet accès si nous prenons certaines choses en considération.

Dans cet article de la section yoga, nous examinons toutes les informations nécessaires de ce sujet-la. Restez avec presence-psy.

QU’EST CE QUI NUIT À TA GLANDE PINÉALE ?

Notre mode de vie moderne fait que notre glande pinéale se rétrécit et se calcifie. Elle a fortement régressé au cours de l’évolution. Sa taille originale était de 3 cm et elle a rétréci à quelques milimètres. Cela s’explique par le fait que nous ne suivons pas notre rythme de vie naturel. De plus, celui-ci est perturbé par de nombreuses nuisances et toxines. De nombreux facteurs externes, auxquels nous sommes confrontés tous les jours, causent la calcification de notre glande pinéale et la fermeture de notre troisième œil.

pineal

LE FLUORE

Le pire ennemi de la glande pinéale est le fluore. Le fluore accélère sa calcification et réduit son activité. Nous sommes confrontés au fluore dans notre vie quotidienne. Il est présent dans de nombreux produits dentaires, dans le sel de table et également, suivant là où nous habitons, dans l’eau potable. Ce n’est pas le cas dans les pays germanophones d’Europe comme la Suisse, l’Allemagne et l’Autriche.

Mais qu’est ce que le fluore au fait ? Le fluore était classifié comme substance toxique jusqu’en 1945 et demeure un poison pour l’environnement parce qu’il n’est pas biodégradable. En 1936, l’association des dentistes américains déclara : « Le fluore est aussi toxique que l’arsenic et le plomb à partir d’une concentration d’1 ppm (parties par million) ». La dangerosité du fluore est dûe à son accumulation dans le corps, ce qui mène à une intoxication ou à calcification insidieuse.

La quantité que nous absorbons quotidiennement n’est pas calculable, parce qu’il est ajouté au sel de table et parce qu’il se trouve dans presque tous les aliments. Presqu’aucun produit de supermarché n’en est dépourvu.

Une étude récente menée par Dr. Jennifer Luke de l’université Surrey en Angleterre a officiellement confirmé que le fonctionnement de la glande pinéale est fortement perturbé par le fluore. La forte calcification de la glande pinéale présente un obstacle à la spiritualité de l’être humain parce que le fluore met doucement mais continuellement le libre-arbitre en échec. De plus, la disposition à accepter l’autorité et à obéir à ses ordres sans résistance augmente. Cela a déjà été utilisé en 1945 afin de maintenir le calme et la soumission dans les camps de prisonniers russes et allemands. Si nous traitons ce sujet plus en profondeur, nous allons rapidement constater qu’il est fortement controversé. Depuis, de nombreuses études ont montré, aussi en relation avec l’intelligence des enfants, que l’apport en fluore a un impact négatif qui peut perdurer jusqu’à l’âge adulte.
Je ne connaissais pas la dangerosité du fluore avant. Au contraire, comme cette substance est toujours promue comme indispensable à l’hygiène dentaire, je la croyais être une composante importante des dentifrices. Je l’ai immédiatement remplacée par un dentifrice sans fluore. Heureusement qu’il existe de très bons produits. Mon sel de table ne contient pas de fluore non plus. Il a également été remplacé très rapidement. Et heureusement que nous ne devons pas nous soucier d’absorber du fluore dans l’eau potable ni en Allemagne, ni en Suisse, et non plus en Autriche.

Read more: QU’EST CE QUE LA GLANDE PINÉALE ?

LES AUTRES TOXINES

Il existe d’autres toxines en plus du fluore qui ont un impact négatif sur la glande pinéale en s’accumulant dans le corps, ce qui mène à l’induration des tissus et finalement à la calcification. En font partie les hormones, le mercure, l‘aluminium, les parabènes, le tabac, l’alcool, le glutamat et le sucre raffiné. Par exemple, de nombreux déodorants contiennent de l’aluminium. Les parabènes sont souvent ajoutés aux cosmétiques et employés comme complément alimentaire. Le glutamat est également fréquemment utilisé comme exhausteur de goût dans les aliments, en particulier dans les produits transformés.

Il a été plus difficile de faire la transition à des cosmétiques sans parabènes et aluminium que de me passer du fluore. Mes crèmes et gels douches qui ont fait leurs preuves depuis des années ne sont finalement pas aussi inoffensifs que je le pensais.

C’est pourquoi je me suis informée produit par produit et j’ai dû constater que je devais presque tout remplacer.

Heureusement, il existe plusieurs marques et magasins qui produisent des cosmétiques et déodorants spéciaux, libres d’additifs et qui m’ont heureusement pareillement convaincu.

En ce qui concerne l’alimentation, j’essaye d’éviter le « convenience food » afin de me passer du glutamat. Malheureusement, de nombreux aliments contiennent du sucre. Maintenant, j‘utilise de plus en plus d’alternatives comme le sirop d’agave ou le sucre de palme quand je fais la cuisine ou des gâteaux, ce qui est également très bon.

LE TROISIÈME ŒIL CHEZ LES ENFANTS

Heureusement que j’ai arrêté de fumer il y a assez lontemps. Dans le cas où tu souffres de cette addiction, je te conseille d’essayer d’arrêter le plus vite possible. Fumer quotidiennenment fait que le corps absorbe une quantité incalculable de toxines en plus de la nicotine. J’évite l’alcool le plus possible. Je n’en consomme qu’à de rares occasions avec des amis.

LE SMOG ÉLECTRONIQUE

En 1879, Thomas Edison alluma la première ampoule. C’était une percée dans les inventions. Au XXIème siècle, il est devenu impossible de penser la vie sans éléctricité. Personne n’était en mesure de prévoir les conséquences de cette invention. Cependant, cela pose de plus en plus de problèmes aujourd’hui. Je ne vais que me concentrer sur l’impact qu’elle a sur la glande pinéale. Bien entendu, il y a également un impact beaucoup plus large dans tout un éventail de domaines de notre vie et de notre environnement.

Qu’est ce que les radiations éléctromagnétiques ? Tous les appareils qui fonctionnent grâce à l’éléctricité comme les ordinateurs portables, le modem, le téléphone et la télévision mais aussi les lignes éléctriques, les antennes de transmission, les câbles et autres produisent des champs éléctriques et magnétiques qui sont des champs énergétiques invisibles. Tous ces appareils éléctroniques sont devenus indispensables dans la vie quotidienne, ce qui fait que nous vivons dans un brouillard d’ondes éléctromagnétiques. La radiation est 100 à 200 millions de fois plus intense qu’il y a 100 ans.

Toutes les cellules dans le coprs humain communiquent entre elles à travers des signaux compliqués, à fréquence basse, et elles produisent également des réactions biochimiques. C’est de cette manière que les informations sont transportées et traduites en processus biochimiques et physiologiques dans notre corps. L’exposition constante du corps à la radiation éléctromagnétique nuit gravement à ces moyens de communication. Cela empêche le fonctionnement normal du système immunitaire et entraîne des maladies.

Peut-être que ces explications t’aident à mieux comprendre les effets sur ta glande pinéale. Elle a besoin de moyens de communication sans interruptions afin de réguler les hormones de la meilleure manière possible. Il n’est pas rare de souffrir d’insomnie, de troubles du sommeil ou d’épuisement parce que la production de mélatonine ou bien sa sécrétion est obstruée. Comme la glande pinéale a aussi un impact sur le taux de sérotonine, la dépression et la mauvaise humeur peuvent se manifester. Tout cela nuit extrêmement à notre spiritualité.

Combien d’appareils électroniques avez-vous dans votre lieu de vie ? Malheureusement, ces appareils sont d’une très grande importance de nos jours. Même si je réduis au maximum les appareils dans mon appartement, je me retrouve exposée aux ondes wifi de mon voisin. Quand je vais me promener dans la nature, je laisse mon téléphone portable à la maison. Avant d’aller dormir, j’éteins l’interrupteur de la prise principale afin de réduire les radiations au moins pendant la nuit. Mon téléphone portable qui me servait de réveil auparavant est à présent éteint et à l’extérieur de ma chambre pendant la nuit. J’ai constaté que mon réveil analogue accomplit la même tâche et que je me présente à l’heure au travail. Il est vraiment utile de se demander quels appareils électroniques te servent vraiment et lesquels ne font qu’émettre des radiations la majorité de l’année.

Lire la suite: L’HISTOIRE DE LA GLANDE PINÉALE

LE MANQUE DE RAYONS DE SOLEIL

Les êtres humains passent beaucoup moins de temps au soleil qu’il y a quelques années. Nos modes de vie ne nous permettent pas de profiter suffisamment de temps au soleil. Peut-être que tu travailles aussi dans un bâtiment et que tu ne sors que pour de brèves pauses, ou même pas ça. Nous sommes entourés par des sources de lumière artificielles qui influencent les processus de notre métabolisme et notre glande pinéale. Les quatres saisons ont un impact sur nos hormones et notre humeur. Des études ont montré que notre taux de sérotonine est plus bas en hiver que pendant les mois plus ensoléillés. Cela explique aussi la fréquente dépression hivernale. Ça a une influence importante sur la production de mélatonine qui régule notre rythme veille-sommeil et sur notre taux de sérotonine qui est responsable de notre bonne humeur.
A quelle fréquence fais-tu une promenade ? Quand je me suis posée cette question, je me suis rendue compte que ça m’arrivait bien trop rarement. Plus je sortais me promener, plus je sentais à quel point ça me faisait du bien. Cela m’a incitée à le faire régulièrement. Surtout pendant les mois d’hiver j’ai beaucoup plus de mal, parce que quand je vais au travail le matin et que je rentre le soir il fait encore ou déjà nuit. C’est pourquoi je profite de ma pause midi pour quitter les bâtiments et pour prendre la lumière du jour. C’est incroyable à quel point ce petit changement améliore mon bien-être surtout pendant l’hiver.

LE REPOS NOCTURNE INSUFFISANT

Les sources de lumière artificielle transforment la nuit en jour. Ta glande pinéale ne peut plus compter sur une période d’obscurité après le coucher du soleil. La production de mélatonine est inhibée parce que nous allumons la lumière et raccourcissons le repos nocture naturel.

Dans de nombreux secteurs profesionnels, le travail posté et par conséquent le travail de nuit existe. C’est un défi pour le corps parce qu’il doit ajuster et réadapter sa production de mélatonine plusieurs fois par mois. On remarque par exemple que le coprs ne s’est pas encore adapté quand on est très sensible au soleil le matin après le travail. L’effet est similaire à celui d’un décalage horaire. Le corps est programmé en mode nocture et le soleil nous aveugle complètement. Quand cet effet s’atténue, le corps a repris un rythme et réajusté son taux de mélatonine.

Quand est-ce que tu vas te coucher généralement et comment sont réglées tes horaires de sommeil ? Nous voulons souvent régler de nombreuses choses dans la journée, ce qui prolonge notre journée et raccourcit notre phase de repos. Je dois être très disciplinée pour aller régulièrement et tôt au lit. Avant de dormir, j’essaye de lire ou de m’occuper avec quelque chose qui n’a rien à voir avec un écran.

source: www.britannica.com

André Briend

André Briend is a French pediatric nutritionist best known for his 1996 co-formulation of Plumpy'nut, a Ready-to-Use Therapeutic Food (RUTF), with Dr. Mark Manary.[1] Starting in 1994, Briend, who at the time worked at Institut de recherche pour le développement, worked with Michel Lescanne to develop variants of renutrition products in solid form. At the time, the WHO-recommended diet for the treatment of severe malnutrition required clean water, a commodity only available in hospitals in most developing countries. These trial products were ultimately discarded for not meeting the requirements of good shelf-life, pleasant taste, or logistic simplicity.[1] In 1996, inspired by a jar of chocolate spread which had a similar composition of proteins, energy, and lipids as the diet recommended by the WHO, Briend came up with the idea of replacing part of the dry skim milk in the existing recipe with peanut butter and eventually created Plumpy'nut.[2] Briend also served as a medical officer for the Department of Child & Adolescent Health and Development at the World Health Organization.[3]

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *