Mangez beaucoup de fruits et légumes

fruit

EN TANT QU’ENFANT, TU DÉTESTE de l’entendre. Adolescente, vous vous êtes promis de ne jamais le dire à vos propres enfants. Pourtant, en tant que parent, il – Mangez vos légumes, ils sont bons pour vous – jaillit spontanément de la bouche, comme une sagesse qui doit être transmise de génération en génération.
C’est en fait une bonne description. « Mangez beaucoup de fruits et de légumes » est un conseil intemporel que la science ne fait que rattraper son retard. C’est un morceau simple, facile à retenir et savoureux de superbes conseils diététiques qui figure en bonne place sur la liste des habitudes nutritionnelles intelligentes et saines.

Dans cet article de la section Propriétés alimentaires, nous examinons toutes les informations nécessaires de ce sujet-la. Restez avec presence-psy.

fruit

Avec mes excuses à Elizabeth Barrett Browning, en quoi les fruits et légumes vous aident-ils ? Laissez-moi compter les chemins. Une alimentation riche en fruits et légumes peut

• diminuer les risques d’avoir une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral;
• baisse de la tension artérielle ;
• vous aider à éviter la constipation et la maladie intestinale douloureuse appelée diverticulite ;
• se prémunir contre deux maladies oculaires courantes liées au vieillissement : la cataracte, l’opacification progressive du cristallin et la dégénérescence maculaire, les principales causes de perte de vision chez les personnes de plus de soixante-cinq ans ;
• retarder ou prévenir la perte de mémoire et le déclin des capacités de réflexion ;
• vous aider à vous sentir rassasié avec moins de calories et ainsi contrôler votre poids et votre tour de taille ; et
• Variez votre alimentation et égayez votre palais.

lire la suite: Choisissez des sources de protéines plus saines

Remarquez que je n’arrête pas de dire « fruits et légumes ». Les pilules qui contiennent une, deux ou dix substances fabriquées par les plantes ne feront tout simplement pas l’affaire. Pourquoi pas? Les plantes constituent une corne d’abondance apparemment infinie de composés qui ont une activité biologique dans le corps humain. Jusqu’à présent, seule une infime minorité a été signalée comme agents pouvant être responsables des bienfaits des fruits et légumes sur la santé, parfois sur la base de preuves étonnamment peu solides. La grande majorité de ces produits phytochimiques (littéralement, des produits chimiques fabriqués par les plantes) doivent encore être découverts, nommés, caractérisés chimiquement et évalués biologiquement. Il y a de fortes chances que les avantages que nous venons d’énumérer émanent de nombreuses substances diérentes trouvées dans les plantes et très probablement des interactions entre elles.

lire la suite: LES GRAINS INTACTS SIGNIFIENT MOINS DE MALADIES CARDIAQUES

MAIS D’ABORD, QUE SONT EXACTEMENT LES FRUITS ET LÉGUMES ?

Pour un botaniste, un fruit est toute partie d’une plante qui contient des graines. Par élimination, un légume est tout le reste : feuilles, tiges, fleurs, racines et bulbes. Les choses deviennent floues dans la cuisine, cependant, car beaucoup de ce que l’on appelle communément les légumes sont techniquement des fruits – pensez aux graines d’avocats, de concombres, d’aubergines, de courges et de tomates, pour n’en nommer que quelques-uns. Dans ce livre, je m’en tiendrai au concept culinaire des fruits en tant qu’aliments sucrés, de type dessert ou en-cas, et des légumes en tant qu’aliments salés, de type salade ou dîner.

source: www.kazidomi.com

André Briend

André Briend is a French pediatric nutritionist best known for his 1996 co-formulation of Plumpy'nut, a Ready-to-Use Therapeutic Food (RUTF), with Dr. Mark Manary.[1] Starting in 1994, Briend, who at the time worked at Institut de recherche pour le développement, worked with Michel Lescanne to develop variants of renutrition products in solid form. At the time, the WHO-recommended diet for the treatment of severe malnutrition required clean water, a commodity only available in hospitals in most developing countries. These trial products were ultimately discarded for not meeting the requirements of good shelf-life, pleasant taste, or logistic simplicity.[1] In 1996, inspired by a jar of chocolate spread which had a similar composition of proteins, energy, and lipids as the diet recommended by the WHO, Briend came up with the idea of replacing part of the dry skim milk in the existing recipe with peanut butter and eventually created Plumpy'nut.[2] Briend also served as a medical officer for the Department of Child & Adolescent Health and Development at the World Health Organization.[3]

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.